Bande riveraine

Mercredi 31 décembre 1970

Une bande de protection riveraine variant de 10 à 15 m, selon certaines conditions, est applicable à toutes les propriétés en bordure d’un cours d’eau.

 

À l’intérieur de cette bande de protection, sont interdits toutes les constructions, tous les ouvrages et tous les travaux, incluant tout contrôle de la végétation, tel que la tonte de gazon, le débroussaillage et l’abattage d’arbre.

Il est primordial de garder la bande de protection riveraine dans un état végétalisé.  C’est ce qui assure la protection et la survie de nos lacs, rivières et cours d’eau.  Il est possible de végétaliser sa bande de protection riveraine par la plantation de plantes indigènes.  Les plantes indigènes aident aussi à prévenir l’érosion des sols grâce à la force de leurs racines.

Renseignez-vous auprès du service d’urbanisme et environnement!

Consultez le guide de végétalisation des bandes riveraine du MELCC : lien guide PDF

Consultez le répertoire des végétaux recommandés pour la végétalisation des bandes riveraines au Québec : Lien guide PDF